LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 59 € D'ACHAT

La radiofréquence pour lutter contre le relâchement cutané

 

La radiofréquence est une technique de soin esthétique utilisée depuis une dizaine d’années, ses vertus ne sont donc plus à prouver. On peut y avoir recours dès les premiers signes de vieillissement cutanés. Elle intervient au niveau du derme et de l’épiderme et permet de retendre la peau pour un ovale du visage visiblement plus jeune, un regard rafraîchi, un décolleté lifté.


Comment fonctionne la radiofréquence ?

L’appareil diffuse des micro-impulsions électriques qui se propagent jusqu’au derme. Les ondes courtes du champ électrique déclenchent un mouvement rotatif des molécules qui vont ainsi produire de la chaleur dans un premier temps, puis provoquer la contraction des fibres de collagène existantes dans la peau. Mais l’action de la radiofréquence va plus loin en stimulant la production de nouvelles fibres de collagène et d’élastine. Elle relance également la régénération du réseau microvasculaire, permettant une meilleure oxygénation des cellules.

La diffusion des micro-impulsions électriques est totalement indolore et la chaleur provoquée est douce.


Quels sont les effets de la radiofréquence ?

Le but recherché avec la radiofréquence est un raffermissement global naturel : bientôt, l’ovale du visage est redessiné, les sillons nasogéniens sont moins visibles, le cou et le décolleté sont défroissés. L’effet tenseur se maintient dans le temps. Grâce à la régénération du réseau microvasculaire, l’oxygénation des cellules est favorisée : effet bonne mine garanti.

L’effet tenseur est immédiat même s’il faut quelques séances pour obtenir un résultat visible et durable.


Le traitement par radiofréquence ne présente pas de risques et est totalement indolore. Il s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent lutter contre le relâchement cutané, et à tous types de peau. Quelques contre-indications sont tout de même à noter : les femmes enceintes, le port d’un implant métallique ou d’un pacemaker, la présence d’un mélanome ou de cicatrices chéloïdes.

x
x